publicité

ETA en Languedoc-Roussillon : retour sur les précédentes arrestations

Cache d'armes en Lozère et dans le Gard, arrestations de membres de l'ETA à Guézac en Lozère ou à Montauriol dans les Pyrénées-Orientales : depuis 2006 l'organisation séparatiste basque cache des hommes et des munitions dans la région.

  • Par Laurence Creusot
  • Publié le 07/05/2013 | 12:44, mis à jour le 07/05/2013 | 17:48
Drapeau basque © ANDER GILLENEA / AFP
© ANDER GILLENEA / AFP Drapeau basque
En 2006 : découverte d'une cache d'armes à Vauvert dans le Gard après le vol de 350 armes de poing dans une fabrique d'arme.
29 novembre 2006 quatre membres de l'ETA arrêtés à Quézac en Lozère
La traque des deux tueurs de gardes civils à Cap breton s'achève en décembre 2007 à Chateauneuf de Randon en Lozère
Le 18 avril 2009 un chef militaire de l'ETA est arrêté à Montauriol dans les Pyrénées-Orientales
En juin 2009 des membres d'ETA tirent sur des gendarmes à Sainte Enimie, deux hommes et une femme appartenant à l'organisation militaire de l'ETA.
En août 2009 12 caches d'armes découvertes dont huit en Languedoc Roussillon à Minerve, Pardailhan, Cabrerolles dans l'Hérault, près de Béziers à Vieussan et Camplong, dans l'Aude à Mas Cabardés.
Le 12 octobre 2009 deux etarras arrêtés à Rivières de Theyrargues
En février 2010 interpellation d'un membre de l'ETA dans un train à Port Bou.
En décembre 2012 des spéléos découvrent des détonateurs et des explosifs à Notre Dame de Londres

Retour en images sur les différentes interventions de l'ETA entre 2008 et 2009
Récit Valérie Cohen
L'action d' ETA dans le grand sud entre 2008 et 2009


La fusillade de Ste Enimie en juin 2009

 

Fusillade à Ste Enimie : l'ETA tire sur les gendarmes

 

les + lus

les + partagés