publicité

Montpellier : les "Indignés " au rendez-vous

Les Indignés se sont rassemblés a l'appel de la journée mondiale. 80 pays et 900 villes participent au mouvement.

  • Armelle Goyon
  • Publié le 16/10/2011 | 11:01
image_70843777.jpg

Des manifestations et des rassemblements ont eu lieu ce 15 ocotbre dans plus de 80 pays et 900 villes  lors de cette journée mondiale de protestation contre la précarité liée à la crise et le pouvoir de la finance . A Montpellier, près de 200 personnes se sont réunit place de la Comédie.

Le mouvement des "Indignés", forme de contestation inédite largement relayée par les réseaux sociaux, est né au printemps en Espagne d'une exaspération face à la crise.
Ce mouvement spontané de citoyens, inspiré par le best-seller éponyme de l'ex diplomate français Stéphane Hessel, "Indignez-vous !", s'est répandu dans de nombreux pays pour créer une mouvance faite de groupes multiples.
 
 Samedi 15 ocotbre 

A Paris :  des centaines d'"Indignés" se sont rejoint samedi après-midi place de l'hôtel de ville à Paris pour une assemblée populaire répondant à un appel international sous le mot d'ordre "Tous ensemble pour un changement mondial !". "Nous sommes indignés, indignés, indignés !", ont chanté avec énergie les manifestants, convergeant vers la place de l'hôtel de ville en milieu d'après-midi. "Paris, Paris, soulève toi !", ont-ils scandé devant les badauds et touristes.

A Londres : quelque 800 "indignés" rassemblées samedi après-midi dans la City, coeur financier de Londres, ont reçu le renfort inopiné du fondateur de Wikileaks Julian Assange, mais sont restés fermement contenus par la police à distance de la bourse de Londres..

L'arrivée d'Assange, qui est en liberté conditionnelle dans un manoir près de Londres en attendant une éventuelle extradition vers la Suède où il est poursuivi pour viol, a suscité des cris de joie.  "Nous soutenons ce qui se passe ici parce que le système bancaire à Londres est le bénéficiaire d'argent issu de la corruption", a lancé le fondateur de WikiLeakssur les marches de la cathédrale Saint-Paul, où étaient massés les manifestants.

A Rome : Des violences ont éclaté samedi où la police a chargé des manifestants, en marge du défilé des "Indignés" qui a réuni des dizaines de milliers de personnes dans la capitale italienne lors de la première journée mondiale organisée par ce mouvement.
 Dans le centre de Rome, la police a chargé alors que des centaines d'éléments incontrôlés, masqués de foulards noirs, lançaient fumigènes, cocktails Molotov et bouteilles contre les forces de l'ordre.
D'autres éléments ont mis le feu à une annexe du ministère de la Défense. Des flammes s'échappaient du bâtiment autour duquel se trouvaient en milieu d'après-midi une centaine d'inconnus cagoulés de noir qui ont mis le feu également à deux voitures.
Pendant ce temps des dizaines de milliers de personnes manifestaient pacifiquement,
brandissant des pancartes "Une seule solution, la Révolution!", "Nous ne sommes
pas des biens dans les mains des banquiers".

A Francfort :  Plus de 5.000 "indignés" ont manifesté samedi devant la Banque centrale européenne à Francfort (ouest de l'Allemagne), symbole d'un système financier jugé "irresponsable" et incapable de juguler la crise.
Jeunes, retraités, familles avec enfants dans les poussettes, à pied ou à vélo, ils ont répondu bien plus nombreux que prévu à l'appel d'Attac ou de "Occupy Frankfurt", le pendant allemand des militants qui campent devant Wall Street à New York depuis un mois.


les + lus

les + partagés